Rechercher

La santé mentale

Mis à jour : févr. 19

Sujet de plus en plus abordé, la santé mentale se veut une composante essentielle de la santé d’une personne. Elle se définit comme un équilibre dynamique entre les différentes sphères de la vie, résultant donc à une sensation de bien-être général permettant à un individu de fonctionner sainement au quotidien. La vie étalant ses hauts et ses bas, une personne à la santé mentale équilibrée aura davantage de faciliter à s’adapter. La santé physique est d’ailleurs reliée à la santé mentale et l’une réagit définitivement à l’autre. Il est donc important de faire également attention à chacune d’entre elles.


Statistiques de la fondation Douglas

La fondation Douglas de l’Institut du même nom, soit le centre hospitalier de Montréal affilié à l’Université McGill, dévoile clairement les résultats de ses recherches en la matière. Par exemple, un Canadien sur cinq sera personnellement touché par la maladie mentale au cours de sa vie et tous les Canadiens seront indirectement touchés. Chez les enfants, seulement un sur cinq reçoit les services de santé mentale dont il a besoin. De plus, près de la moitié des gens (49%) estimant avoir déjà été atteints de dépression ou d’anxiété n’ont jamais consulté un médecin à ce sujet. Malgré tout, moins de 4% du financement de la recherche médicale est consacré à la recherche sur la maladie mentale. C’est donc peu dire qu’en parler aidera assurément la société à normaliser les besoins en santé mentale. La solidarité est nécessaire, car tous cohabiteront de près ou de loin avec la maladie mentale au cours de leur vie.


Une initiative de grande envergure

Les offres d’aide se multiplient chaque année au Québec et la vision sociétale de la santé mentale évolue. Que ce soit Tel-Jeunes, Tel-Aide, Tel-Écoute, Tel-Aînés, ou Suicide Action Montréal, chaque organisme a pour but de briser l’isolement et de venir en aide à ceux qui en ressentent le besoin. Bell Cause pour la cause est d’ailleurs un programme mis sur pied par la compagnie de télécommunications canadienne visant à encourager l’écoute et l’ouverture d’esprit afin de contrer la stigmatisation. Chaque année, une journée à la fin du mois de janvier est dédiée à la cause et toutes les conversations en lien avec l’idée permettent à Bell de verser 5 sous à des organismes faisant preuve d’initiative pour la santé mentale. Chaque message texte, avec le #bellcausepourlacause, chaque appel admissible, chaque tweet, chaque visionnement de la vidéo promotionnelle et chaque utilisation du cadre sur Facebook ou du filtre sur Snapchat encouragera la conversation et aura des répercussions non négligeables.

Encore une fois, en parler, ça peut changer les choses. On vous invite donc à participer à la discussion du mercredi 29 janvier prochain! Tout le monde peut faire une différence.




20 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon