Rechercher

Pourquoi la course te rend si heureux ?

Pourquoi tu te sens aussi bien après une séance de course à pied ?


Premièrement, il faut savoir courir. Courir vite, mais pas longtemps, ça ne sert à rien !


C’est seulement après une bonne demi-heure de course à pied, à un rythme raisonnable -pour ne pas s'essouffler trop rapidement- que le corps se met à sécréter des endorphines. (ça mange quoi ça en hiver?)

Les endorphines sont des hormones naturellement sécrétées par notre organisme. Par exemple, pendant et après une relation sexuelle de qualité, pendant et après un effort sportif , pendant et après une bonne séance de course à pied. Ces endorphines se répandent partout dans le cerveau et... ça te fait du bien !


C'est ça, cette sorte d'extase, de bien-être, qui survient après un bon jogging. Pendant la course à pied, si l’effort demandé est suffisamment exigeant, l'esprit est concentré sur l'objectif à atteindre, sur la respiration, sur le rythme. On profite également du paysage, de l'air que l'on respire...


Attention ! Trop courir peut être pire que ne pas courir ! Ça peut produire l'effet inverse ! Chez ceux qui en font trop, les endorphines sécrétées pendant et après l'effort ne suffisent pas à les contenter. Ils sont alors tentés de se remettre à courir, et ne trouvent plus l'extase ou le bien-être que le sport leur procurait avant. On pourrait dire "trop d'effort tue l'effort".


En plus, trop courir provoque toute une série de traumatismes : pieds, colonne vertébrale, muscles, tous ces organes souffrent d'être trop sollicités. Les pathologies liées à l'excès de sport ne sont pas une légende !


Si tu aimes courir ou que tu envisages commencer la course ; fais-le progressivement, et avec modération !


Bon jogging !

0 vue
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon