Rechercher

Tout sur l'hernie discale

La colonne vertébrale est composée de 24 vertèbres. Ces os cylindriques se répartissent en 7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires.


Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral formé d’une structure fibreuse contenant lui-même un noyau central gélatineux. Ces disques donnent de la souplesse à la colonne et servent d’amortisseurs en cas de choc. Une hernie discale est le résultat d’un affaiblissement, de fissure ou de rupture du disque intervertébral. Il en résulte qu’une partie du noyau gélatineux sort de la colonne.


Symptômes d’une hernie discale :

Les symptômes varient d’une personne à une autre. Pour certains, la hernie discale passe inaperçue alors que pour d’autres elle peut être handicapante.

Voici les principaux symptômes observés :


La sollicitation des muscles du dos ou la position assise prolongée ou couchée sur le ventre peuvent devenir rapidement douloureuses pour les personnes souffrant de hernie.

Les nerfs comprimés peuvent occasionner de la douleur, une perte de sensibilité, du picot ou des faiblesses musculaires.


Une hernie discale située au bas du dos peut provoquer des douleurs lombaires et parfois une douleur à l’arrière d’une jambe, le long du nerf sciatique. Ceci peut se manifester par une faiblesse des jambes et une difficulté à soulever la partie avant du pied.


Une hernie discale située au cou se manifestera par une douleur au cou qui va commencer au niveau de l’aisselle et le haut de l’omoplate, tout en parcourant le bras allant jusqu’au bout des doigts. Le plus souvent, c’est une douleur d’un seul côté. Des engourdissements et un affaiblissement des muscles peuvent être ressentis dans le bras et l’avant-bras.


Causes

La dégénérescence des disques intervertébraux due à l’âge augmente le risque de fissure des disques et donc d’une hernie discale.


D’autres facteurs peuvent aussi causer une hernie : une chute, des efforts répétés, un excès de poids, une masse musculaire faible, le soulèvement d’objets lourds.


Traitement d’une hernie discale :

Si les douleurs sont intenses et que vous suspectez une hernie discale, une consultation chez le médecin est recommandée. Celui-ci pourra poser un diagnostic et vous orientera vers le traitement le plus approprié.


En premier lieu et si les douleurs sont aiguës, un repos au lit d’un ou deux jours est conseillé.

Par la suite, pour soulager la douleur temporairement, des antalgiques, des anti-inflammatoires ou des décontractants musculaires vous seront indiqués .


Pour éliminer des douleurs persistantes, des injections de corticostéroïdes peuvent vous être prescrites.


Si vous ressentez une atténuation des douleurs, le médecin vous orientera vers des séances de rééducation permettant d’améliorer la posture et de renforcer le dos ainsi que l’abdomen.


En dernier recours, la chirurgie pourra être envisagée si les douleurs sont persistantes et incommodantes, si la faiblesse musculaire est persistante ou si les symptômes sont plus graves.



48 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon